Mieux isoler pour moins chauffer

isoler son logement pour réduire dépenses chauffage

Les contextes économiques et écologiques ont changé la donne et maîtriser ses dépenses d’énergie tout en respectant l’environnement est devenue une préoccupation pour tous. Avec les prix des combustibles issus de l’énergie fossile qui flambent il semble important de nos jour de travailler en profondeur l’isolation de votre habitat.

Mieux isoler votre maison pour réduire vos dépenses de chauffage en hiver

Vous chauffez beaucoup dès l’automne et cela se poursuit parfait jusqu’à la fin du printemps ? Votre facture d’électricité ou de gaz après l’hiver vous donne des mots de tête ? Une seule solution s’impose: lors de vos travaux de rénovation ou de rafraîchissement, pensez à revoir l’isolation de votre logement pour réduire vos dépenses de chauffage.

Faites chiffrer, étudiez et réalisez des économies d’énergie tout en améliorant votre confort. Refaire l’isolation des lieux de déperdition les plus importants que sont la toiture, les murs et les fenêtres, et choisir un système de chauffage basé sur les énergies renouvelables sont des projets qui nécessitent l’aide de spécialistes pour faire le choix des meilleures solutions. Les professionnels sont très au fait de l’actualité et vous guideront dans vos projets à la fois en termes de réglementation thermique et d’incitations fiscales.

Bonus fiscal : dans de très nombreux cas, vous bénéficierez d’aides financières substantielles pour réaliser ces travaux d’isolation et de chauffage, comme le crédit d’impôt, la TVA à 5,5%, le prêt aidé, les primes et subventions.

Alors pour dépenser moins cet hiver, rénovez sereins en intégrant la consommation énergétique dans vos projets.

Les pompes à chaleur : de l’énergie gratuite et inépuisable au service de la maison

L’hiver approche et nous rappelle l’éternelle question du chauffage domestique avec le prix des combustibles issus de l’énergie fossile qui ne cesse de flamber. Prise de conscience écologique, hausse des prix des énergies traditionnelles (fioul et gaz), crédits d’impôts, sont autant de raisons pour expliquer l’essor du marché des pompes à chaleur (PAC). Il en existe plusieurs types et il est bien souvent difficile de choisir.

Les principes de fonctionnement :
Les pompes à chaleur sont des solutions de chauffage écologique qui ne dépendent pas des conditions météo (soleil, pluie, vent…). Elles puisent un peu de chaleur dans l’air environnant, à l’extérieur ou à l’intérieur de la maison (pompe aérothermique), dans le sol du jardin ou dans l’eau d’une nappe phréatique, par l’intermédiaire d’un réseau de capteurs ou de forages (pompe géothermique). Elles augmentent ensuite son niveau de température et restituent une chaleur à une température plus élevée dans le logement.

Les données économiques :
Les pompes à chaleur permettent de diviser par 3 à 5 fois le montant de la facture de chauffage. L’investissement de départ est important, variant entre 80 et 120 € du mètre carré (hors crédit d’impôt) pour une rénovation (remplacement d’une chaudière existante) et entre 150 à 200 € dans le neuf. L’investissement est amorti en 4 à 7 ans, en fonction de la zone géographique (plus il fait froid plus la PAC est amortie rapidement) et l’énergie fossile de référence. Bonus fiscal : Faire le double choix des économies d’énergie et des énergies renouvelables vous fera bénéficier d’un crédit d’impôt substantiel, s’élevant jusqu’à 16 000 euros pour un couple marié.

Travaux d’isolation pour confort de température en été

les différents vitrages pour fenêtres

Profitez de l’été pour améliorer votre confort tout en faisant des économies. Même si l’étude thermique est souvent conseillée pour une maison individuelle, le meilleur des conseils si vous souhaitez mieux maîtriser votre consommation énergétique et si vous hésitez entre isolation et chauffage, est de commencer par l’isolation.

Refaites votre isolation et soyez gagnant sur tous les plans : confort, économie et environnement. Vous constatez des déperditions d’énergie : des traces apparaissent sur le plafond, les murs et les planchers sont froids, vous sentez l’air circuler aux abords des fenêtres, … Certaines zones sont très sensibles en matière d’isolation. La toiture représente 30% des pertes d’énergie, les murs 25% et les vitres 15%. Les chiffres montrent que l’isolation des combles est la mesure la plus rentable. Elle nécessite une pose adaptée et un bon choix d’isolant (épaisseur et nature). Concernant les murs, l’isolation peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur, l’option extérieure permettant de préserver sa surface habitable.

Vos menuiseries sont aussi importantes. Pour les fenêtres, le double vitrage, renforcé ou non, reste une bonne solution mais l’isolation des fenêtres ne doit pas empêcher la circulation de l’air. Votre logement est maintenant bien isolé et vous pouvez opter pour les nouveaux systèmes de chauffage, naturels et économiques, comme les pompes à chaleur.

Bonus fiscal : dans de très nombreux cas, vous bénéficierez d’aides financières substantielles pour réaliser ces travaux d’isolation et de chauffage, comme le crédit d’impôt, la TVA à 5,5%, le prêt aidé, les primes et subventions. Les professionnels sont très au fait de l’actualité et vous guideront dans vos projets à la fois en termes de réglementation et d’incitations fiscales

avatar
  S’abonner  
Notifier de